DU 6 AU 11 DEC. // LES ANGES DE MASSILIA // CIE LES TRÉTEAUX DE CHARREL

Un texte de Gilles Granouillet.

 » Gilles Granouillet s’est inspiré de la peste de Marseille de 1720, en une vingtaine de scènes fortes, poétiques et burlesques, il révèle le comportement humain face à la maladie du point de vue du statut social ou des intérêts.

A la sortie de l’épidémie du COVID, ce texte nous a tout de suite saisis. En 1995, quand l’auteur a écrit cette pièce, la peste de 1720 était son point d’entrée pour évoquer le SIDA qui faisait son œuvre funeste, aujourd’hui nous découvrons un texte qui évoque la maladie au sens large, avec ses conséquences d’exclusion et de solitude.

Gilles Granouillet appréhende ce sujet avec beaucoup d’émotion. Cette fable est cruelle et tendre, poétique et désespérée, machiavélique aussi, à l’image d’un préfet cynique. Pourtant l’auteur réfute tout portrait à charge et préfère une réflexion plus symbolique que polémique. Le sujet met en évidence comment la recherche du profit se fiche de tout, comment la corruption devient la règle, le scandale de la mort que l’on masque, l’acharnement à sauver des vies. Gilles Granouillet, avec Les anges de Massilia, convoque notre société comme un reflet de ce que nous devenons.

La Compagnie LES TRETEAUX du CHARREL

Notre compagnie est une troupe de théâtre amateur d’Aubagne qui officie depuis plus de 35 ans. Quand le pastis Jeanot a abandonné son site industriel de la rue Louis Blanc, la municipalité nous a ouvert la friche pour que nous nous y installions afin de répéter quand on commence un travail avant qu’il n’aboutisse. De fil en aiguille, le lieu est devenu La Distillerie, ce lieu de fabrique artistique qui accueille des compagnies de théâtre, de danse, des artistes musiciens, des plasticiens. Il est désormais l’espace dans lequel nous organisons chaque année, sur 3 journées en avril, notre festival de théâtre amateur, bien nommé le Festival d’Avant la Pluie.

C’est la toute première fois, que pendant cette période de répétition, nous pourrons bénéficier de l’espace dédié à la création pour une période de 5 jours. Quand on est amateur, que l’on fait du théâtre comme un loisir, généralement le temps accordé à la pratique se fait le soir après le travail ou le dimanche, quand on peut se libérer. Pour une fois, nous sommes prêts à nous octroyer ce temps offert pour mettre un coup d’accélérateur dans notre travail et présenter une étape de notre travail, avant d’officialiser notre première représentation en 2023.  » – André Ori.


Cie Les Tréteaux du Charrel

Mise en scène André Ori
Avec Caroline Tyranowicz, Aurélie Ferré, Laure Le Fourn, Nathalie Beaumond, Christine Pointeau, Gérard Bourgon, Laurent Carlier, Pierre Luc Rocamora, Alexis Ori, Jean Jacques Maly, Sébastien Simonin (en cours)


Compagnie en résidence à la Distillerie du 6 au 11 décembre 2022

Sortie de résidence prévue

Tarif unique > 5.00€    //  Adhésion obligatoire > 1.00€

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Réservation possible sur ce site.

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…


Image en couverture : Le choléra morbus à bord de la Melponème, Horace Vernet, 1833.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :