DU 20 AU 26 SEPT. // LE DIEU DE LA FÊTE // CIE HESPEROS

Un texte d’auto-fiction qui raconte l’histoire d’un mec né à Marseille, en 1989, Tony.
Le récit d’une jeunesse élevée dans un monde de fantasmes qui déchante, année après année.
Le récit d’un carambolage violent : celui du rêve occidental et de la mythologie marseillaise.

Le Dieu de la Fête est un poème sans dialogues, écrit à la première personne du singulier. Le narrateur y rend hommage à son pote, Tony, mort en 2018. Il témoigne pour donner un sens à la vie et à la mort de ce jeune homme qui a vécu sans aucune concession.


« Ce n’est pas que l’histoire d’un échec. L’échec était couru d’avance.
Je veux remonter le temps pour comprendre. C’est un peu vicieux.
« 

NOTE D’INTENTION

Le Dieu de la Fête est une évocation de la jeunesse. Période cruciale pour toutes les générations, elle est ici dépeinte dans le Marseille des années 90 à 2010.
Le schéma familial, l’environnement scolaire, la découvertes de la transgression, la construction des relations amicales et amoureuses, et l’entrée dans la vie active sont autant de thèmes abordés dans l’oeuvre.
Le spectateur suit l’histoire de Tony et de sa bande, depuis l’époque du collège jusqu’à leur trentaine.
La mise en scène transforme le monologue original du texte en trois paroles distinctes : celle de Tony et ses deux amis les plus proches. L’action se situe dans leur lieu de vie qui fait office de chambre, de squat, de studio de répétition et de lieu de fête. C’est un espace de rencontre.
Les interprètes sont à la fois personnages de fiction, chanteurs et musiciens.
Tout ce qui se passe au plateau est vécu sur le moment. Les personnages sont en recherche perpétuelle de sens sur le destin tragique de Tony. Ils sont à la fois bourreaux, juges et victimes.
L’univers sonore est le principal outil de la mise en scène : extraits de télévisions, extraits de musiques et musiques jouées en live. Tous ces éléments sont mis à disposition de la recherche de la théâtralité.

Ce spectacle marque un tournant dans le parcours d’Hesperos. Il initie un travail plus ancré dans le réel, plus politique et plus social. Il implique également plus directement les membres de l’équipe puisqu’il concerne leur génération et une ville qu’ils connaissent. La forme du texte n’est pas strictement théâtrale, elle est à la fois poème et monologue. La langue est sans détour, sans recherche de provocation.
La sobriété, et un devoir de vérité, portent l’intime.
Avec Le Dieu de la Fête, Hesperos met en lumière une jeunesse victime de la télévision, de la méritocratie et des familles qui véhiculent les valeurs bourgeoises de la “réussite”. La création s’articule autour d’une nécessité de justice sociale. Elle dresse le portrait de l’échec et tente d’en expliquer les raisons, si tant est que cela soit possible. Même si il est difficile de présumer de sa réaction, Hesperos vise la prise de conscience et l’empathie du public. La stratégie de la mise en scène repose sur une dualité entre le fantasme et le dénuement.
Comment plonger le spectateur dans le délire de Tony ? Comment témoigner de sa solitude et de son désespoir ?

“Vous êtes peut-être assis à côté d’un Tony qui a survécu”


Cie Hesperos

Texte Étienne Delfini-Michel

Mise en scène et adaptation Nicolas Rochette

Jeu Louise Desmullier, Vincent Fruleux et Étienne Michel

Création Lumière Félix Doulay

Aide compostion musicale Mélanie Démaria

Contact compagnie : hesperos.cie@gmail.com| Louise Desmullier : 07.86.31.23.14 | Étienne Michel : 06.13.27.64.37 | https://hesperoscompagnie.jimdofree.com

Compagnie en résidence à la Distillerie du 20 au 26 septembe 2021.

Sortie de résidence prévue le samedi 25 septembre à 19h

dans le cadre de Place aux compagnies 2021

Entrée libre.

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Réservation possible sur ce site.

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…

Un commentaire sur “DU 20 AU 26 SEPT. // LE DIEU DE LA FÊTE // CIE HESPEROS

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :