SAM 9 OCT. 19H // LA FORCE DE LA GRAVITÉ // CIE LA ROCKET

Pièce montée pour une comédienne et neuf personnages en chute libre

Résident étranger d’un corps dont la maladie s’est autoproclamée Maître, un père de famille troque sa modeste condition d’Homme pour celle d’un Dieu en orchestrant sa mort. Seule sur scène, avec un ukulélé, une pomme, une hache, une planche de bois, la fille de ce père, cadette de la famille, s’avance pour raconter son histoire. Avec la liberté de style, l’authenticité, la fragilité d’un journal intime, elle entraîne alors les spectateurs dans l’espace-temps suspendu des vertigineuses dernières heures de la vie de son père et de son plan de mourir à la hauteur de la vie qu’il a menée.

Campé dans les vastes territoires sauvages québécois, La force de la gravité raconte, avec tendresse et humour, l’histoire d’une famille qui bascule au cœur d’une odyssée morbide et céleste où le fantastique embrasse le quotidien. Un seule-en-scène situé à la croisée du théâtre, du conte et du récit initiatique dans lequel dialoguent : parole, mouvement et musique. D’une durée de 75 minutes, le spectacle s’adresse à un public à partir de 9 ans et questionne notre rapport à la mort, notre lien ancestral à la nature et la liberté d’action que nous avons sur cette vie, ce corps que nous habitons.

Inspiré par la mort de son père, la maison dans la forêt où elle a grandi et le mythe grec d’Iphigénie à Aulis, La force de la gravité est écrit, interprété et mis en scène par Michelle Cajolet-Couture, comédienne, clown, metteuse en scène québécoise basée à Marseille. Produit par la Cie LA ROCKET, une version légère du spectacle tourne depuis l’automne 2019 en appartements, jardins et autres lieux atypiques de représentations. L’artiste solo s’entoure aujourd’hui d’une équipe créatrice technique pour finaliser l’écriture scénique de son seule-en-scène : création lumière, sonore, scénographie. L’objectif : atteindre un plus large public en diffusant le spectacle en salle en France et au Canada sur les prochaines saisons théâtrales.

Les influences

William Shakespeare, Frank Sinatra, Richard Desjardins, Émile Nelligan, Albert Camus, Doris Day, Ralph Stanley… À l’image de l’origine de l’auteure qui grandit dans une partie majoritairement francophone d’un pays majoritairement anglophone (le Québec dans le Canada), La force de la gravité transpire d’une culture à la frontière de deux mondes.

À travers un parler qui est propre à son pays, une langue indépendante aux multiples influences, elle ponctue son récit d’extraits de texte des autres. Les auteurs, compositeurs, interprètes, les musiciens, les poètes, tant québécois que français, américains ou anglais, avec lesquels elle s’est construite au courant des différentes périodes de sa vie. De la berceuse de son enfance aux premières lectures existentialistes jusqu’aux intemporels soirées country-folk sur la véranda… Les rythmes, les mélodies, les couleurs, les niveaux de langage cohabitent, transportent les spectateurs au sommet puis au creux des différents points de vue d’un vaste paysage. Scorpion ascendant Verseau, chargée d’une énergie de tracteur et d’un cœur de verre, c’est finalement dans la tragédie grecque et le mythe d’Iphigénie à Aulis qu’elle trouvera le point de bascule de son histoire.

« Soudain, ô miracle ! Chacun entend distinctement le bruit du coup, et personne ne voit où a disparu la jeune fille. Le prêtre pousse un cri, que répète l’armée entière, au spectacle inattendu d’un prodige accompli par quelque dieu : on le voit, et l’on ne peut y croire. Sur le sol est étendue, palpitante, une biche de grande taille, d’une remarquable beauté, dont le sang arrosait à flots l’autel de la déesse. » – Iphigénie à Aulis, Euripide

Note d’intention

 »

L’ESSENCE


Jusqu’à ce jour, j’ai travaillé à l’écriture, la mise en scène et l’interprétation de La force de la gravité en totale autonomie. C’est un spectacle qui est né de l’intime et qui demandait à prendre forme d’abord dans l’intime. Travailler seule, portée par cette urgence de raconter, m’a poussée à écrire sans compromis, à rencontrer les spectateurs très tôt dans le processus de création. J’ai alors privilégié des contextes de représentation où j’ai pu m’avancer en simplicité, dans une réelle proximité avec le public. Jouer chez des particuliers m’a permis d’apprivoiser mon spectacle en embrassant mes fragilités.


ESTHÉTIQUES


La force de la gravité est un seule-en-scène aux images cinématographiques. Nous cherchons à créer un décor fragmenté comme le serait un souvenir ou un rêve ; composé de vif et de vaporeux, de tangible et de trous noirs. L’intention est de donner quelques clefs, une vague impression de vertige, puis laisser l’espace aux spectateurs. Qu’ils puissent s’approprier les gouffres, projeter leur propre film au fur et à mesure que l’histoire se dévoile à eux. 

Au niveau sonore, nous travaillons sur une composition musicale performée en direct : chant, ukulélé, percussions. Nous nous situons dans un registre de son brut, un chant des entrailles aux saveurs folks où les dérapages parlent de nos brisures. Fougue, fragilité et autodérision.

 » – Michelle Cajolet-Couture. (extrait)


Cie La Rocket

Texte, Mise en scène et jeu Michelle Cajolet-Couture
Création lumière /régie générale Pablo Hassani
Création Sonore Pauline Parneix

Contact compagnie : MICHELLE CAJOLET-COUTURE Directrice artistique LA ROCKET 06 95 48 22 03 / cie.la.rocket@gmail.com / https://michelle-cajolet-couture.com/la-rocket/

Compagnie en résidence à la Distillerie du 4 au 10 octobre 2021.

Sortie de résidence prévue le samedi 9 octobre à 19h

dans le cadre de Place aux compagnies 2021

Place aux compagnies est un évènement strictement réservé aux professionnels de la culture.

Adhésion obligatoire : 1€ (association  »Les Acteurs de la Distillerie »)

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Réservation possible sur ce site.

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :