VEND. 11 & SAM. 12 JUIN // CADASTRE // GROUPE LE SYCOMORE

Dans l’âme d’un rêveur, prenant la forme d’une maison en constant réaménagement, des personnages sont rassemblés. Parmi eux, une musicienne cherchant à composer un morceau, un clochard poussiéreux, une femme prisonnière d’un costume, un hypocondriaque souffrant d’intenses maux de ventre, un monstre qui grandit dans un fauteuil, un promeneur revenant sur un lieu passé… En s’adonnant à des rituels domestiques, ils fondent ensemble une communauté.
La loi du rêve poussant toute chose à se transformer, les situations changent, s’adaptent aux figures qui composent le rêve. Une femme rencontre son double. On cherche à terre un bijou perdu. On danse une gavotte. On assiste à une présentation de thèse. La fréquence de ces mutations ébranle le socle le plus intime des personnages. Ne reconnaissant plus ce qui était – il y a quelques instants – familier, ils ne savent plus où se mettre, quelle est leur place et pressentent la fin du rituel qui les rassemble.
L’urgence se fait alors sentir pour eux de décoder la raison de leur présence ici, de se reconnaître, et d’aller au bout d’eux-mêmes. En cherchant à comprendre qui ils sont, de quoi ils sont le reflet et quelle est la nature de ce lieu qui les réunit, ils réalisent individuellement et collectivement qu’ils vivent dans un rêve, et acceptent de disparaître pour laisser le rêveur se réveiller.

NOTE D’INTENTION

Nous voulons, dans cette création, explorer la substance des rêves. On pourrait résumer ainsi l’action du spectacle : « un homme rêve ». Ce qui surgit sur scène est le contenu de ce rêve : une assemblée de personnages, de situations, de meubles, d’images hétéroclites cohabitant ensemble dans une même écriture de plateau. Le rêveur est présent dans le spectacle, de manière sonore au début, sous la forme d’un menuisier qui, en arrière-plan, dans son
atelier, construit des meubles servant à jouer les scènes du rêve. Il n’apparaît qu’à la fin en chair et en os sur la scène.
Si le contenu du rêve est une forme d’expérience particulière où le rêveur peut reconnaître le mouvement de son existence, nous considérons que ce qui se manifeste dans le rêve est plus qu’un assemblage de symboles
ou signes psychologiques. Le rêveur est le théâtre de forces qui le dépassent et qui ont une certaine forme d’autonomie par rapport au rêveur. Ainsi, le spectateur peut , devant le spectacle, s’en tenir à ce qui est donné et simplement suivre l’évolution des situations, s’attachant plutôt à l’un ou l’autre des protagonistes. Il peut aussi peut enquêter sur les liens, les contradictions entre les différentes figures du rêve, et voir se dessiner en
négatif le portrait psychique du rêveur dont la vie, les préoccupations, les désirs, les peurs, se trouvent diffractés dans tous les éléments scéniques.
Nous avons à coeur que le spectacle garde toujours cette double teneur : qu’il puisse être à la fois pris comme une suite de variations scéniques, ou comme une énigme à décoder, le puzzle d’une subjectivité à reconstruire. Dans cette hypothèse, le personnage du menuisier à la fin peut être pris comme un personnage de plus qui vient clore la fiction, ou comme la figure condensant en elle toutes les autres.


Crédits photographiques ; Groupe Le Sycomore

Groupe Le Sycomore

Mise en scène Nina Ayachi, Adrien Madinier

Avec Ruben Badinter, Icare Bamba, Jean-Baptiste Cautain, Clara Chrétien, Juliette de Ribaucourt Giulia De Sia, Salomé Dugraindelorge, Zoé Guillemaud, Stéphane Monpetit, Paul Scarfoglio

Contact compagnie : Nina Ayachi, 06.95.55.84.90 | Adrien Madinier, adrienmadinier@yahoo.fr , 06 10 72 77 05 | http://www.le-sycomore.fr | contact@le-sycomore.fr

Compagnie en résidence à la Distillerie du 1er au 13 juin 2021.

Sortie de résidence prévue

vendredi 11 juin à 18h

samedi 12 juin à 18h

Renseignement  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Réservation possible sur ce site.

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…

Tarif unique > 5.00€    //  Adhésion obligatoire > 1.00€

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :