DU 1 AU 13 FEV. // C.O.R.P.U.S. C.H.R.I.S.T.I.N.E.(S) // CIE SI TU M’APPRIVOISES

ETAPE 1 : L’IDÉE

 » J’ai toujours eu une sorte de frustration intellectuelle autour de la science à l’école. La science au collège m’a toujours donné le sentiment que l’on m’abandonnait dans la forêt sans miette et sans cailloux. Alors que chez moi je cherchais des squelettes de dinosaures dans mon jardin, et regardais mes cheveux dans un microscope. Et puis la science a disparu de ma vie. Mais petit à petits des avancées, des innovations que l’on croise sur la toile, autour de l’être humain et de son infini mécanisme interne. Et l’on s’y replonge. Et incontestablement le lien se fait avec le théâtre et l’art en général. Comment ne plus penser le théâtre autrement qu’un chercheur curieux de comprendre lemonde, les humains et leur fonctionnement. Et naturellement resserrer sur le corps, et plus précisément encore les émotions, l’agitation intérieure, celle de l’acteur et celle du spectateur car ils sont au centre du spectacle vivant.

La science nous concerne tous au quotidien et ne s’apprend pas (que) dans les manuels scolaires, ou revues spécialisées, elle s’expérimente, se questionne, se raisonne. Elle est étroitement liée à la création artistique: ses moteurs sont les mêmes : la curiosité, l’envie de comprendre et l’imagination. A l’image de l’acte théâtral la science suscite le questionnement plutôt que de donner des réponses. Les savants et les artistes se passionnent pour le monde qui nous entoure. Ils mettent à jour l’invisible, ce qui échappe au regard et qui pourtant a une influence sur le monde. Ils tentent de nous extirper d’une certaine idéologie . Les artistes et les scientifiques ont la même vocation. L’idée arrive donc de créer un spectacle, d’utiliser la science dans un processus de création artistique. »

ETAPE 2 : DE L’IDÉE AU PLATEAU

 »Tout part du visuel, les images qui m’inspirent et celle ensuite que je crée, elles fusionnent avec celles que l’on peut se faire de la science attachée à l’enfance et à quelque chose d’un peu cliché peut être. A l’image d’un film d’anticipation, de science fiction à la fois kitch et High Tech, étrange et
reconnaissable. (…)
Le jour J j’amène les images (photographies, scénographies, idées) ainsi qu’un canevas écrit de comment pourrait on organiser les émotions, l’évolution de la création. Ensuite il faut Convoquer les savoirs, la connaissance scientifique et faire fusionner le tout dans la concrétisation d’une conférence. C’est à ce moment là que le travail de plateau démarre. Le spectacle existe uniquement grâce aux improvisations des comédiennes. Une idée un thème une image et on joue avec, on décortique, on expérimente. Nous sommes tous chercheurs et cobayes, à un instant T parfois le plus inattendu.
L’adresse public induite par la forme de la conférence est essentielle dans le travail de la compagnie . Il me paraît futile de raconter une histoire sans les impliquer . »

Rêveline Fabre

Crédits photographiques ; Cie Si tu m’apprivoises

Cie Si tu m’apprivoises

Mise en scène Rêveline Fabre

Avec Angélique debreilly, Vanessa Moskovosky

Ecriture Vanessa Moskovosky

Assistant à la mise scène, visuels et scénographie Geoffrey Fages

Créateur Sonore Zidane Boussouf

Créateur lumière : Jean-Louis Barletta

Contact compagnie : 0672442566 | 0664775462


Compagnie en résidence à la Distillerie du 1er au 13 février

Sortie de résidence prévue.

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Tarif unique > 5.00€    //  Adhésion obligatoire > 1.00€

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :