DU 12 AU 18 OCT. // LE LABORATOIRE DU GAI SAVOIR // CIE IN PULVEREM REVERTERIS

« La division Acteurs /spectateur est une des conventions fondatrices du théâtre. Cela ne veut pas dire qu’elle crée une séparation entre les gens et les artistes. Ils font partie du même monde et de la même société. C’est activer ce lien qui anime le Labo du gai savoir, une adaptation de Têtes rondes et têtes pointues de Bertold Brecht. Car on y fait l’expérience, pas à pas de la pièce, comme à gué. Les six acteurs, à partir de ce qu’ils jouent et de leurs réactions, font des commentaires personnels qu’ils partagent avec les spectateurs de façon ludique pas didactique : un apprentissage par le jeu.

Dans un royaume imaginaire, en prise avec une grave crise économique, Brecht dénonce une manipulation politique qui remplace dans l’exercice du pouvoir le poids de la lutte des classes par celui de la lutte des races. Rapprochant ce texte de l’actualité, Le labo du gai savoir vous propose de traverser les interrogations que soulèvent les différents modèles d’analyses de la société et l’écart temporel entre aujourd’hui et les années 30.

Face aux oppositions qui s’expriment de façon majeure en 1936, la volonté brechtienne était d’inciter à choisir le bon camp. En 2020, où l’analyse politique est très confuse et les oppositions multiples, ne serait-il pas plus pertinent de se pencher sur les causes et les intérêts qui en détermine l’usage politique ? »

Danielle Bré, metteure en scène

LE LABORATOIRE

Ce Laboratoire n’est pas l’anticipation d’une création mais une création en soi, un spectacle mettant théâtralement en partage l’expérience d’un matériau. C’est la forme scénique qui nous parait aujourd’hui la plus adaptée à notre volonté, à notre liberté, à nos possibilités économiques et à notre perception d’une opportunité professionnelle adaptée à notre identité et pourquoi pas aussi au plaisir du spectateur ?

La pièce met en jeu et démonte une manipulation politique consistant, dans un pays imaginaire nommé Yahoo, dans une situation de crise économique et politique, à remplacer la lutte des classes par la lutte des races. C’est une entrée opportune évidente par apport à l’actualité. Le point de vue mis en jeu par la pièce est à la fois plus précis et plus large. Face aux oppositions qui s’expriment de façon majeure dans une situation sociale donnée, pour Brecht, l’important n’est pas de choisir son camp mais de s’occuper des raisons et des intérêts qui président à l’usage politique de ces oppositions.  Pourquoi aujourd’hui par exemple parle-t-on en Europe, abondamment, des identités nationales et de l’immigration (en particulier du drame des migrants) et moins de la gestion du chômage et du droit du travail ? La pièce de Brecht démonte les mécanismes de cette construction occulte des priorités qui est tout sauf innocente.  

Ce laboratoire va avoir deux activités parallèles : 
La construction d’un objet scénique mettant, en partage actif, l’expérience politique que nous avons faite de la pièce de Brecht, à partir de sa mise en jeu Le laboratoire du Gai savoir. La pièce sera intégralement jouée mais sera associée à une deuxième couche textuelle exprimant notre réflexion à son propos. Nous dégagerons l’hétérogénéité sous-jacente des 11 tableaux, pour trouver l’unité dramaturgique, non pas grâce à la logique de la fable mais en suivant le fil intelligible et sensible de notre recherche sur l’actualité politique actuelle. Les acteurs seront donc à la fois les interprètes des personnages mais aussi les chercheurs à l’œuvre avec nous. A partir de ce que leur inspire, aujourd’hui, leur acte d’incarnation, une interrogation vivante et ludique sur la pièce sera menée, pointant des points de vue divers mais articulés, qui questionnent notre actualité. 
Avec un groupe témoin actif du travail scénique, un atelier de réflexion politique sur la situation actuelle, sera mis en œuvre à partir des écarts et des convergences relevés avec la fable Brechtienne.


Cie In Pulverem Reverteris

D’après Têtes rondes têtes pointues de Bertold Brecht

Mise en scène Danielle Bré

Assistanat et chargée de production Romane Pineau

Régie technique : Armelle Montfort, Jules Bourret

Création Costumes Élise Py

Stagiaire Céline Durand

Avec Mathieu Cipriani, Sofy Jordan, Lauren Carla Lenoir, Bryce Quetel, Malte Schwind, Stina Soliva

Partenaires : Théâtre Antoine Vitez – Aix-en-Provence / Théâtre du Bois de l’Aune – Aix-en-Provence / Arsud / Place aux compagnies – La Distillerie – Aubagne / La Déviation – Marseille / Théâtre Joliette – Marseille / Dispositif Plateaux Solidaires de la Région Sud
La création de ce spectacle a été accompagnée tout du long par un groupe d’une vingtaine de personnes d’âges et de professions divers : l’Assemblée de voisins. 23% du budget  de la création  a été obtenu par du mécénat individuel mais pas de type crowdfunding.
Contact compagnie : (Danielle Bré) danielle.bre@orange.fr 04 42 28 84 35 | (Romane Pineau) roumane.p@gmail.com 0642184277


Compagnie en résidence à la Distillerie du 31 août au 8 septembre, puis du 12 au 18 octobre 2020, dans le cadre de l’événement  »Place aux compagnies ».

Sortie de résidence / Dans le cadre de  »Place aux compagnies » 2020

Vendredi 30 octobre à 19h

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Entrée libre

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…

Un commentaire sur “DU 12 AU 18 OCT. // LE LABORATOIRE DU GAI SAVOIR // CIE IN PULVEREM REVERTERIS

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :