ULYSSE EST MON NOM – Collectif Dromolo

Collectif Dromolo

ULYSSE EST MON NOM

En résidence de création du 9 au 15 mars

Document1.2 - copie

Texte > Sarah Dropsy

Mise en scène > Lucas Challande – Sarah Dropsy

Avec > Lucile Aknin, Boris Alessandri, Pierre Le Scanff, Laurianne Pirozzelli

Scénographie > Claire Onoratini

Création et régie son & lumières > Corentin Abeille

Costumes > Amália Cardoso

Tout commence par une proposition de Télémaque à son père : réunir les anciens protagonistes de ses aventures ainsi que le peuple d’Ithaque pour une semaine de banquet. A cette occasion, Ulysse jouerait, dans un show plus vrai que nature, son Odyssée. Le point de départ est la relation entre Ulysse et Télémaque. La relation entre un père et son fils. Un fils qui voit son père vieillir et se perdre dans la mélancolie de sa gloire passée. Le but est double pour Télémaque, aider son père mais aussi reconnaître quelqu’un qu’il n’a jamais vu. Un père absent, dont les exploits magnifiés ont structuré son identité et accompagné sa jeunesse. Mais ce simulacre de vie ne fonctionne pas. Les masques tombent et en coulisses, la véritable nature des personnages, les vraies relations qu’ils entretiennent apparaissent. Le show n’arrête pas, accélère même, le temps qui passe et Ulysse finit par mourir. Non sans avoir pu finalement s’expliquer avec son fils.

Dans Ulysse est mon nom le protagoniste principal, Télémaque, 20 ans, poursuit la quête effrénée de se construire par rapport aux exploits magnifiés de son père. Un père absent et omniprésent. Depuis qu’il est en âge de comprendre, Télémaque est bercé par les on-dit à propos d’Ulysse. La problématique de Télémaque au retour de son père est : comment reconnaître quelqu’un d’aussi important qu’il n’a jamais vu ? Et Ulysse de déclarer « personne d’autre ne te dira qu’il est ton père, donc prends-moi pour lui ». En miroir, pour rattraper le temps perdu, Ulysse raconte son absence à son fils. Télémaque est alors sidéré par son éloquence, sa force et son héroïsme. D’où sa proposition de ne jamais arrêter de se raconter.

Contact Compagnie > http://www.collectifdromolo.com  //  facebook/collectifdromolo        Lucas Challande (metteur en scène) 06 51 35 38 28  //  Amália Cardoso (production) 06 04 02 97 47  //  lesdromolos@hotmail.fr  //  Cité d’artistes Le Couvent, 52 rue Levat, 13003 Marseille

Vendredi 13 mars à 15h00*

Samedi 14 mars à 19h00

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Tarif unique > 5.00€  +  1.00€**

(*Présentation de travail réservée aux professionnels – Entrée libre sur réservation)

(**Adhésion annuelle obligatoire > Réception de la newsletter et accès au Bar Associatif)

 

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :