FABIEN – Compagnie Dans la cours des Grands

FABIEN – Compagnie Dans la cours des Grands

Mise en Scène > Marc Pistolesi

Assistante à la mise en scène > Sandra Trambouze

Scénographie et Création Lumière > Julio Etiévant

Effets Visuels > Valérie Lesort Hecq / Carole Allemand

Décors > Julio Etiévant / Damien D’andréa

Costumes > Jackie Tadéonie

Conseiller Artistique > Nicolas Pagnol

Dernière pièce écrite par Marcel Pagnol en 1956, Fabien est certainement celle qui fut le plus en avance sur son temps.

Même si son succès a été éphémère, la crise du canal de Suez lui étant fatale, cette pièce fut marquante par sa spécificité. Marcel Pagnol y décrit pour la première fois un personnage principal à la double personnalité tranchée et le met en scène dans un univers très particulier, celui des
monstres et des curiosités des foires de l’époque.

Le ton utilisé pour cette pièce est, comme souvent chez Marcel Pagnol, celui de la Comédie. Dans Fabien,on rit, on rit beaucoup. On rit plus que dans Topaze.(Dixit l’auteur)

 Dans Fabien, aussi, on est dérangé, bousculé. Dérangé par ces personnages inspirés par une histoire vraie. Dérangé par les mécanismes de Fabien, un être charmant mais aussi un affabulateur, profiteur, dont la principale caractéristique est d’être un manipulateur. Comme tel, il isole sa victime de ses repères familiaux et construit autour d’elle un univers moral et affectif dont elle ne peut se sortir.

C’est ainsi qu’il a pris dans ses filets Milly, sa Femme. Il l’a entouré de son affection et en a fait sa chose. Elle est son amoureuse, son esclave, sa bonne à tout faire. Elle sue sang et eau pour lui, lui porte un amour sans faille, une admiration dépassant tout entendement. Elle est inféodée à lui, prise dans la cage patiemment élaborée par son manipulateur.

Au delà des personnages et des aventures qu’ils vont vivre, c’est le système de la manipulation que décrit Marcel Pagnol. Il n’entre pas dans les détails psychologiques du pourquoi Fabien est comme il est, mais il dépeint avec acuité les manigances, mensonges et retournements de situation que Fabien met en œuvre pour tenir sa victime en esclavage. Ce sont ces pirouettes permanentes et ces mensonges éhontés qui amènent le rire.

Fabien va-t- il se sortir indemne de cette pièce ? L’arrivée de Marinette, la sœur de Milly ne va-t-elle pas tout changer ? C’est la question à laquelle répond cette pièce tout au long du déroulement de ce grand mensonge à la chute surprenante.

Contact Compagnie > http://www.danslacourdesgrands.fr  //  06 67 63 32 58

PAS DE SORTIE DE RÉSIDENCE

Renseignement et réservation  >  04 42 70 48 38  / la.distillerie13@free.fr

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle…

Venir à La Distillerie…

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :