UN SOIR D’ORAGE Compagnie T.A.O

UN SOIR D’ORAGE

COMÉDIE COLÉRIQUE CONTEMPORAINE

Compagnie T.A.O

Texte > Hervé LAVIGNE

avec >  Charlotte CLÉMENT et Hervé LAVIGNE

Deux acteurs, dépassés par la pièce qu’ils tentent d’interpréter, vont sombrer dans le drame qui se joue malgré eux : La lente mais inexorable paupérisation de leur métier.

Un soir d’orage est une pièce en trois histoires qui n’en font qu’une. Ou peut-être est-ce une seule histoire qui se démultiplie en trois pièces…
Ce sont les deux acteurs qui nous présentent le spectacle en lever de rideau qui joueront la pièce qui va suivre. Mais quand ils nous proposent ce préambule à la pièce qu’ils vont jouer, nous sommes déjà dans une pièce…

Emma, jeune comédienne commande à William, dramaturge quadragénaire, une pièce à deux personnages qui est sensée relancer sa carrière. Leur rencontre, qui s’annonçait idéale, va se transformer en une lutte pour la survie de chacun: La comédienne tentant de préserver son identité à travers le personnage que le dramaturge est en train de lui fabriquer, et le dramaturge essayant d’imposer sa philosophie originale de la vie face à une comédienne qui se veut beaucoup plus pragmatique.
Cette séance d’écriture va donner vie à deux personnages, Elle et Lui, qui se mettront à jouer les premières bribes de la pièce en cours de création. Ils seront les héros d’ Un soir d’orage, pièce écrite par nos deux personnages, Emma et William, joués par les acteurs, Hervé et Charlotte, qui incarneront aussi Elle et Lui.

Que peut-on faire de sa colère? (Quelle colère me direz-vous? Peu importe, celle qui se stocke en nous et que nous n’arrivons pas à consommer.) Comment exister avec le sentiment que la moindre valeur que notre intelligence s’est forgée grâce à nos parcours de vie ou nos expériences professionnelles, est en permanence bafouée, laminée par la bêtise d’une société gangrénée par tous les pouvoirs? La France s’est retrouvée dans la rue après les attentats de Charlie Hebdo pour défendre la liberté d’expression. Que reste-t-il de notre liberté d’expression à nous, acteurs, qui n’avons plus les moyens d’exercer notre métier? La culture reste encore le premier bouton avec lequel on joue dès qu’une « crise » pointe son nez, et nous devons encore et toujours trouver les arguments pour se battre contre cette absurdité. Il n’y a plus d’arguments pour militer en faveur de la culture; tous ceux qui nous ont plongés dans ce marasme économique ont particulièrement bien soigné leur utilisation d’éléments de langage ravageurs qui justifient en quelques tournures libérales l’absolue nécessité de leur système face au nôtre, « pauvres artistes aux crochets de la société ». Nous ne pouvons même plus nous battre politiquement, notre intégrité favorise ce système comme lorsque je me retrouve à voter pour bloquer les avancées d’un parti extrémiste et que je participe à la remise sur les rails d’hommes politiques contre lesquels j’ai toujours lutté. On nous ressasse les chaos que provoque notre mystérieuse crise financière, mais la faillite intellectuelle qui en découle sera bien plus longue et difficile à surmonter, si tant est que nous puissions trouver l’énergie pour y parvenir. Voilà pourquoi j’ai écrit cette Comédie Colérique Contemporaine, pour soulager mon esprit indigné et lutter contre tous ceux qui voudraient que nos vies se calquent sur leurs modèles. Maudits soient ceux qui plongent notre société dans ce gouffre en espérant en tirer profit, maudits soient ceux qui plongent notre société dans ce gouffre sans même savoir pourquoi! J’aimerais croire en Dieu pour pouvoir espérer qu’un jour une foudre divine viendra les terrasser, malheureusement je n’ai, pour l’instant, que les bruitages d’éclairs de ma pièce « Un soir d’orage ». Je me dis que c’est déjà ça.   Hervé Lavigne

Dimanche 3 décembre 2017 à 16h00

Renseignement et réservation  >>>  04 42 70 48 38  /  la.distillerie13@free.fr

Tarif adulte > 5.00€

Adhésion obligatoire > 1.00€

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle

 

 

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :