ÉTAT D’URGENCE Compagnie Le Pantin du Poète

ÉTAT D’URGENCE

de FALK RICHTER

Compagnie Le Pantin du Poète

Mise en scène > Catherine Lefebvre
Traduction  > Anne Monfort  /  L’Arche Éditeur
Avec > Sophie Millon et Julien Gourdin                 

Création Lumières > Günther Leschnik                 

Vidéo plasticien > Franck Lesbros

Le théâtre de Falk Richter, auteur et metteur en scène allemand, interroge ce qui est en jeu dans nos sociétés néolibérales. Falk Richter dépeint le système actuel comme glacial et propice à l’errance et la dépersonnalisation. Il développe un théâtre frontal et une parole en prise directe avec les questionnements de la société contemporaine. Il a recours à la langue brute pour dire le réel.
Jeunesse blessée et État d’urgence se caractérisent par une action à minima mais dont la cohérence n’est souvent qu’apparente car Richter crée un jeu de confusion entre les niveaux de la réalité et de la fiction. Dans ces deux pièces, Falk Richter examine en détail les échanges (ou non échange) des personnages dans l’intimité.

ÉTAT D’URGENCE
État d’urgence traite de la décomposition de la société, de la peur pour ce que l’on possède, du cloisonnement dans des ghettos de privilégiés (Falk Richter s’est basé sur un travail documentaire autour des « gated communities » pour écrire cette pièce).
Fondamentalement, ces « gated communities » existent, ce sont des zones où les riches se retirent, dans de nombreuses mégalopoles qui s’effondrent complètement d’un point de vue social. Mais la pièce traite avant tout des peurs ou du sentiment qu’on ne peut plus faire confiance à personne. C’est l’histoire d’un couple qui a travaillé pour atteindre la couche supérieure de la classe moyenne et qui accomplit son rêve de vivre dans un territoire sécurisé. Cette couche professionnelle existe au niveau mondial, c’est pourquoi Richter n’a pas localisé la pièce concrètement. C’est d’ailleurs le cas dans toutes les pièces de Falk Richter : elles n’ont pas lieu dans un pays précis, mais elles réagissent plutôt à ce qui se passe en ce moment dans un Occident mondialisé.
Dans État d’urgence, l’homme est tout prêt d’un syndrome de burn-out, il ressent sa vie comme dépourvue de substance, artificielle, et préfèrerait retourner dans une vie exposée au danger. Quant à la femme, elle interroge l’homme sur sa perte de performance au travail, sa perte de performance sexuelle. Si l’homme ne retrouve pas le « plaisir » au travail, ils risquent l’expulsion de la communauté et le retour dans « l’enfer de la réalité » extérieur … elle sombre dans la paranoïa. L’autre est une menace (« L’autre », c’est le mari, c’est l’instance de surveillance, c’est l’exclu du système, c’est la peur de faire partie des exclus).

Vendredi 17 novembre 2017 à 20h30

Renseignement et réservation  >>>  04 42 70 48 38  /  la.distillerie13@free.fr

Tarif adulte > 5.00€

Adhésion obligatoire > 1.00€

Le Bar Associatif est ouvert une demi heure avant le spectacle

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :